#coronavirus


« La crise que l’on vit est parfaitement atypique car son origine est exogène, et non économique ». William de Vijlder, le chef économiste de BNP Paribas évoque immédiatement 1990 : l’invasion du Koweït par l’Irak, la crise géopolitique qui éclate et se mue en crise mondiale. Mais la comparaison – s’il faut chercher une autre crise à l’origine exogène – s’arrête là. « C’était un choc certes, mais rapidement nous avons eu une très bonne visibilité quant à son impact économique, ciblé avant tout sur le pétrole. Ici, c’est une crise sanitaire qui s’est étendue si vite qu’on est obligé d’arrêter temporairement la machine, les machines. »



Source

happy wheels 2
Visionnez des milliers de vidéos drôles et tous les buzz du moment. Le meilleur de l'actualité insolite du web sélectionné par Wiki01 !