Selon l’agence de presse Reuters, Huawei aurait pris la décision de reporter le lancement commercial du Mate X, son premier smartphone à écran pliable. Attendu initialement en juin, il n’arrivera finalement qu’en septembre.

Plus tôt dans la journée, nous rapportions dans nos colonnes que le report du lancement commercial Galaxy Fold de Samsung irait très certainement au-delà du mois juillet, contrairement à ce qu’annonçaient certains articles publiés par les médias coréens il y a quelques jours. Un porte-parole de la firme coréenne a expliqué que le nouveau calendrier n’a pas été arrêté, sous-entendant que le mois de juillet n’a pas été choisi. « Pas encore », diront les plus optimistes.

Le Mate X également en retard

Quelques heures plus tard, une information similaire est rapportée à propos du Mate X de Huawei. Pour rappel, le Mate X est, pour la firme chinoise, l’équivalent du Galaxy Fold pour Samsung : une plate-forme haut de gamme, compatible 5G et intégrant un écran pliable. La grande différence entre le Mate X et le Galaxy Fold est le sens du pliage de la dalle tactile : vers l’intérieur chez Samsung et vers l’extérieur chez Huawei.

Huawei Mate X
Le Mate X de Huawei au Mobile World Congress 2019

Selon un article publié par Reuters, le Mate X de Huawei souffrira donc d’un retard. Et pas des moindres, puisque le smartphone, attendu initialement au mois de juin (c’est-à-dire dans les quinze prochains jours), n’arrivera sur les étals des premiers pays concernés qu’au mois de septembre. Soit un délai supplémentaire de trois mois. L’information a été annoncée par Vincent Pang, l’un des vice-présidents de Huawei, à l’occasion de la conférence WSJ Tech D.Live organisée cette semaine à Hong Kong par le Wall Street Journal.

Raison technologique ou économique ?

Bien évidemment, cette information soulève une question : pourquoi le Mate X sortira-t-il avec trois mois de retard ? Selon le porte-parole de Huawei, le Mate X est en cours de certification auprès de nombreux opérateurs. Et certains tests ne seront terminés qu’au mois d’août. Le vice-président ne précise pas s’il s’agit d’un délai supplémentaire demandé par les opérateurs, parce que le Mate X est un produit un peu à part.

L’histoire ne raconte donc pas vraiment la véritable raison de ce délai supplémentaire. Deux hypothèses possibles. La première est liée aux mêmes symptômes que le Galaxy Fold. Huawei a peut-être rencontré quelques problèmes lors des tests finaux. Des problèmes qui n’ont pas eu le même retentissement médiatique que pour le modèle de Samsung. La seconde hypothèse est liée aux conditions économiques rencontrées par Huawei. Selon Vincent Pang, ce n’est pas le cas. Malgré tout, quelques opérateurs pourraient prendre plus de temps qu’à l’accoutumée pour délivrer leur certification.

HongMeng OS officiellement cité

Autre information intéressante dévoilée par le vice-président durant cette conférence du Wall Street Journal, le lancement de HongMeng OS, l’alternative à Android développée par Huawei (vous remarquerez que c’est l’une des premières fois où le nom est cité officiellement), pourrait prendre en six et neuf mois, sans préciser s’il s’agirait d’un déploiement sur l’ensemble du catalogue ou sur l’ensemble des marchés couverts par Huawei.

Il ajoute cependant que ce déploiement se ferait uniquement si les circonstances amènent la société à procéder ainsi. Car, Huawei préfèrerait continuer avec Android et Google, qui sont ces partenaires technologiques (et commerciaux) depuis de nombreuses années. Sans oublier que cela présente moins de risque économique.



Source

happy wheels 2
Visionnez des milliers de vidéos drôles et tous les buzz du moment. Le meilleur de l'actualité insolite du web sélectionné par Wiki01 !