Dans les premières années de la Première Guerre mondiale, les dirigeables étaient connus pour leur présence majestueuse dans le ciel et étaient des icônes de la puissance et du prestige d’un pays. Ils étaient principalement utilisés comme engins de reconnaissance et de transport. Actuellement, les principaux domaines d’utilisation des dirigeables sont les circuits touristiques, la publicité aérienne, la surveillance et, à l’occasion, des tâches de recherche.

Un dirigeable est un grand ballon à gaz plus léger que l’air qui peut être navigué à l’aide d’hélices entraînées par moteur. Il existe trois types de dirigeables : les dirigeables rigides ou zeppelins (avec un cadre métallique interne pour conserver la forme de l’enveloppe) ; les dirigeables semi-rigides (les quilles rigides parcourent la longueur de l’enveloppe pour conserver sa forme) ; et les dirigeables non rigides (la pression interne du gaz de l’enveloppe, généralement de l’hélium, en maintient la forme). Les dirigeables non rigides constituent le principal type de dirigeable couramment utilisé aujourd’hui.

Wikimedia / http://www.declampe.net

L’ère du dirigeable a commencé au XIXe siècle et a atteint son apogée dans la première moitié du XXe siècle. Les dirigeables sont les pionniers de l’aviation civile. Ils étaient le moyen de transport de la première compagnie aérienne et aussi le premier avion qui transportait des passagers sur des services réguliers sans escale au-dessus de l’Atlantique. L’ère de l’aviation à grande échelle a commencé lors de la Première Guerre mondiale, pour se conformer aux exigences de performance militaire.

LES DIRIGEABLES APPARTIENNENT À LA CATÉGORIE DES VÉHICULES PLUS LÉGERS QUE L’AIR.

Pendant la guerre, ces aéronefs étaient utilisés pour transporter des personnes et des biens. En outre, il s’agissait d’aéronefs de reconnaissance à longue portée, et le seul aéronef de cette époque pouvant transporter une plus grande charge de bombes. Plus tard, les ballons dirigeables ont été utilisés pour se protéger des convois des sous-marins des ennemis et surveillés l’espace aérien.

Wikipedia / P. Raffaele

Pendant longtemps, les dirigeables n’étaient pas encore très performants, et leurs utilisations demeuraient peu sûres, de sorte que les accidents se produisaient encore et encore. La technologie des dirigeables n’a réellement atteint sa maturité que lorsque, au début de la Seconde Guerre mondiale, les dirigeables des secteurs de l’armée, des passagers et du fret ont été largement remplacés par une technologie aéronautique en rapide développement.

 

Qui a inventé le premier ballon dirigeable ?

L’histoire des dirigeables, comme celle des ballons à air chaud et des montgolfières, a commencé en France. Après l’invention de la montgolfière en 1783, un officier français du nom de Meusnier a imaginé un dirigeable. L’engin utiliserait alors la conception de la montgolfière, mais il voulait qu’il soit possible de le piloter. En 1784, il conçut un dirigeable doté d’une enveloppe allongée, d’hélices et d’un gouvernail, ressemblant un peu comme le dirigeable d’aujourd’hui. Bien qu’il ait documenté son idée avec de nombreux dessins, le dirigeable de Meusnier n’a jamais été construit.

Wikipedia / Agrillo Mario

En 1852, un autre Français, un ingénieur du nom de Henri Giffard, a construit le premier dirigeable. Rempli d’hydrogène, il était entraîné par un moteur à vapeur pesant 160 kg, et était capable de voler à 9 kilomètres par heure. Même si le dirigeable de Giffard avait réussi à décoller, il ne pouvait pas être complètement contrôlé. Le premier dirigeable entièrement fonctionnel a finalement été construit en 1884 par deux autres Français, Renard et Krebs. Propulsé par une hélice à propulsion électrique de 9 chevaux, le dirigeable était sous le contrôle total de ses pilotes. L’engin pouvait se propulser à 24 kilomètres par heure.

 

Les dirigeables : un succès intemporel

Puisque le gaz fournit la principale source de portance dans un dirigeable, plutôt qu’un moteur à combustion comme dans un avion, les dirigeables peuvent voler et stationner sans dépenser de carburant ou d’énergie. De plus, les dirigeables peuvent rester en l’air de plusieurs heures à plusieurs jours, bien plus longtemps que les avions ou les hélicoptères. Grâce à ces propriétés, les dirigeables sont parfaits pour des activités telles que la couverture d’événements sportifs, la publicité et certaines recherches, comme le dépistage des baleines.

Wikipedia / DARPA

UN DIRIGEABLE CONSOMME MOINS DE CARBURANT EN DEUX SEMAINES QU’UN BOEING 747 POUR SE RENDRE SUR LA PISTE DE DÉCOLLAGE.

Même s’ils ne sont plus autant utilisés qu’auparavant, les ballons dirigeables restent un élément du paysage moderne. Aujourd’hui, les dirigeables sont plus connus pour leur puissance commerciale que pour leurs usages dans le domaine de la surveillance. Les dirigeables sont utilisés commercialement aux États-Unis depuis les années 1960. Les dirigeables publicitaires mesurent généralement dans les environs de 4200 mètres cubes. Comme les dirigeables peuvent survoler un espace et être vus sur une grande étendue avec très peu de nuisances sonores, ils constituent un excellent support pour la publicité lors de grands événements en plein air.

Dans le futur, l’efficacité de la propulsion sera améliorée grâce à l’utilisation de moteurs diesel aéronautiques, de turbines à gaz ou de l’énergie solaire. De nouveaux plastiques légers pourraient modifier la conception de la coque. Des matériaux plus légers et plus résistants seront probablement développés et amélioreront inévitablement la conception générale et la fonction du dirigeable. L’amélioration de cet aéronef est prometteuse, et des organisations gouvernementales comme le Pentagone et la US Navy ont renouvelé leur intérêt pour le développement de dirigeables destinés à diverses platesformes de défense, de surveillance des missiles, de surveillance radar et de reconnaissance.



Source

happy wheels 2
Visionnez des milliers de vidéos drôles et tous les buzz du moment. Le meilleur de l'actualité insolite du web sélectionné par Wiki01 !