« S’ils cherchent un responsable, le seul responsable, c’est moi et moi seul. » Emmanuel Macron a choisi un cadre et un moment inattendus — un pot de fin de session parlementaire de la majorité LRM-MoDem à la Maison de l’Amérique latine de Paris, mardi 24 juillet — pour enfin s’exprimer, de façon non officielle, sur l’affaire Benalla. Devant les députés, il est revenu sur les incidents liés à la présence d’Alexandre Benalla lors d’une manifestation le 1er mai au côté de policiers et de CRS. « Ce qui s’est passé le 1er mai est grave, sérieux. Et ça a été pour moi une déception, une trahison », a déclaré le président de la République. « Personne, personne auprès de moi ou dans mon cabinet n’a jamais été protégé ou soustrait aux règles, aux lois de la République, au droit de tous les citoyens », a-t-il dit pour justifier l’action de l’Elysée.

happy wheels 2
Visionnez des milliers de vidéos drôles et tous les buzz du moment. Le meilleur de l'actualité insolite du web sélectionné par Wiki01 !