Amis célibataires réjouissez-vous : votre situation amoureuse est bonne pour la santé ! Ce n’est pas une blague, une panoplie d’études scientifiques et de sondages montrent que les célibataires sont plus sociaux, plus minces, et tirent plus facilement parti du temps passé seul que les gens mariés ou en couple. Cicéron ne disait-il pas que le lit d’un célibataire était le plus confortable ? 

 

Vers une réhabilitation de l’homo-celibatus

La psychologue Bella DePaulo, professeur à l’Université de Californie, prêche une vie de célibataire depuis des années. Le 24 avril 2017, elle publiait un article intitulé « Il y a plus de célibataires que jamais auparavant, et c’est une bonne chose » sur le site The Conversation ; elle y déconstruit les préjugés et les clichés dont souffrent les personnes ayant refusé le carcan matrimonial, à grands renforts d’études et d’argumentation solide.

C’est un fait : le célibat a la cote. Rien qu’aux États-Unis, 45 % de la population seraient célibataires, veufs, ou divorcés. Convaincue de la nécessité de changer le regard porté sur ce statut amoureux, Bella DePaulo parcourt le pays pour divulguer ses découvertes, comme au printemps 2017 lors d’une conférence Ted X où elle qualifie la vie de célibataire comme d’un « heureux pour toujours ». Et différentes études menées sur le sujet ne lui donnent pas totalement tort…