Xavier-Louis de Izarra en est intimement persuadé. Pokémon GO n’est pas simplement une application pour smartphone addictive, qui se résume à un jeu où l’on doit attraper des petites créatures virtuelles. Non, cela va bien plus loin que ce concept idiot et trop péjoratif. Selon lui, “Notre cerveau est peut-être un super ordinateur qui nous plonge dans un monde virtuel” et c’est pourquoi “Le jeu Pokémon GO permet d’expliquer ce phénomène en toute simplicité” .

pokemon___tyranitar___matrix_by_sonixaurora-d5je1aa

L’univers n’existerait finalement pas

Pour Xavier-Louis de Izarra, “nous vivons peut-être déjà dans un monde virtuel” à l’instar, par exemple, de ce qui est montré dans la trilogie Matrix. Mais ce qui dit l’homme n’est pas non plus totalement invraisemblable et il tente, tout en affirmant que ses suppositions sont à mettre au conditionnel, de nous expliquer comment les réalités augmentées changent notre façon de voir et de penser. Il va même jusqu’à dire qu’il est probable “que nos cerveaux soient en réalité des supers-ordinateurs, extrêmement complexes, qui plongent l’humanité dans un monde virtuel” .

Nous serions alors tous équipés d’un même logiciel qui nous ferait croire que l’univers tout entier existe, alors qu’il s’agit en fait d’une pensée commune qui nous a été implantée. Ainsi, tous les êtres vivants “des plantes à l’Homme” seraient codés et la venue, dans notre quotidien, d’un jeu en réalité augmentée, serait la clé pour comprendre, si ou non, nous vivons également dans un monde fictif, créé de toutes pièces, tout comme les autres planètes qui nous sont voisines, le Soleil ou la Lune.